L’hégémonie incontestée des distances dans les roosters 10 n’est plus d’actualité !

Tout d’abord, je ne peux qu’aller dans le sens de Simki sur les sujets qu’il aborde. Il semblerait en effet aux vues des downs des différentes guildes, que le contenu de la 4.2 en mode normal soit sensiblement plus accessible que ce qu’on a dû subir, avec plaisir, au lancement de Cata et lors des premiers raids qui ont suivi. Il me semble avoir autant (voire plus) wype sur Ozruk en instance héroïque (merci les tanks^^) que sur la majorité des Boss des Terres de Feu.

J’ai par contre bon espoir que le HM soit davantage à la hauteur de nos attentes :)

Cela dit, je souhaite retenir un point extrêmement positif de cette nouvelle extension : la place des dps cac dans les roosters 10.

En effet, que ce soit pour BWD ou pour le Bastion :

-       la présence d’1 dps cac était fortement appréciée pour les kicks que le chaman élémentaire ne souhaitait pas effectuer, pour le kite de certains adds (Nef, Magma HM…), le tanking de Chim HM, la gestion des adds de Valio HM par le fufu…

-       la présence de 2 cacs représentait rarement un fort gain d’optimisation du raid.

-       La présente de 3 cacs pouvait par contre être synonyme de pénalisation du raid (difficulté à descendre Nef en P2, perte de dps sur Atra à chaque P2, difficulté à dps correctement lors de la P2 du conseil…) alors que la présence de 4 distances ne posait aucun problème de cet ordre

=> A ce titre, les roosters casters/chassous étaient logiquement très largement privilégiés

 

Mon impression est que la 4.2 redonne une souplesse significativement supérieure en termes d’optimisation de rooster, permettant enfin aux cacs de retrouver la place qui leur appartient, ce qui représente une amélioration à la fois :

- « individuelle » claire pour les cacs qui reviennent dans la course

- « collective » : l’uniformisation, par nécessité ou par facilité, qui va de pair avec la diffusion des « stratégies officielles » des boss, est un des grands dangers qui nous guettent, et doit être combattu ! Le plaisir de WoW provient en effet également de l’adaptation de la logique d’un boss à la fois aux classes présentes dans le raid, mais aussi aux capacités de chacun à la gérer : il y a rarement qu’une seule manière de gérer une capacité spécifique… La multiplication des roosters viables augmente de fait la richesse du jeu mais aussi sa longévité !

Urmy/Sufu

Cette entrée a été publiée dans PVE. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>